Bienvenue sur la page professionnelle de Yankel Fijalkow !

L’urbanisme opérationnel m’a donné le goût de l’histoire et j’ai soutenu une thèse sous la direction de Marcel Roncayolo (EHESS), le besoin de transmission m’a conduit à enseigner à l’université en sociologie et en géographie aménagement.

Mes objets de recherche  : 1° : Les processus de territorialisation de « la ville qui va mal » : Des îlots insalubres du XXe siècle à la politique de la ville jusqu’à aujourd’hui les politiques des centres bourgs : diagnostics, argumentaires, gouvernance, discours, récits et représentations du renouvellement de la ville notamment sur la gentrification et l’habitat social 2° : La régulation des normes d’habitat. De l’habitat insalubre, à l’habitat indécent jusqu’à l’habitat non durable : des objets macros et micro politiques avec des systèmes de règles et d’injonctions définissant le confort par rapport à des techniques, des conceptions et des pratiques de l’habitat ; face aux mode de vie en évolution des politiques de distribution de l’habitat induisant des vulnérabilités résidentielles. 3° : Histoire de la recherche urbaine

Ouvrages
- Dire la ville c’est faire la ville (dir) aux Presses Universitaires du Septentrion (2017)
- Sociologie du logement, Repères, La Découverte, 128p (2011 et 2014)
- Sociologie des villes, Repères, La Découverte, 128 p. (Cinquième édition revue et augmentée de Sociologie de la ville, 2017)
- Sociologie de la ville, Repères, La Découverte, 128 p. (Nouvelle édition corrigée en 2004)
- La construction des îlots insalubres, Paris 1850-1945. l’Harmattan, Habitat et Sociétés, 272 p. Préface de Marcel Roncayolo (1998)

PS  : Yankel ou Yankl ? Le second est la vraie orthographe yiddish mais en français ce n’est pas prononçable

  • Enseignement

    Voici quelques pistes pour étudiants et apprentis chercheurs...

  • Interventions

    Interventions dans les médias, interviews et rencontres...

  • Ouvrages et CV

    Aimant les bibliothèques et les librairies, il m’arrive de publier aussi des livres...
    Ouvrages Dire la ville c’est faire la ville (dir) aux Presses Universitaires du Septentrion (2017) Sociologie du logement, Repères, La Découverte, 128p (2011 et 2014) Sociologie des villes, Repères, La (...)

  • Publications

    Vous trouverez ici quelques articles dans des revues académiques publiées depuis 2010. Bonne lecture

Articles les plus récents

  • Rencontre avec Philippe Apeloig

    , par Yankel Fijalkow

    Graphiste de renom, Philippe Apeloig a publié en 2018 un fort volume de plus de 1000 pages de photographies des plaques de rues de Paris, ouvrage qu’il intitule Enfants de Paris 1939-1945 et publie aux éditions Gallimard.
    Un livre de mémoire et un hommage à (...)

  • Rencontre avec Rachel Shalita

    , par Yankel Fijalkow

    Rachel Shalita est enseignante d’art et de communication visuelle notamment à l’école d’art Beith Berl où elle a longtemps enseigné. Elle vit à Tel-Aviv. Elle est née en 1949 au kibboutz Tel-Yossef.
    Elle est auteur de nouvelles et de pièces de théâtre. En France, elle est connue du public comme coauteur (...)

  • D’une ville à l’autre La comparaison internationale en sociologie urbaine

    , par Yankel Fijalkow

    D’une ville à l’autre
    La comparaison internationale en sociologie urbaine
    Jean-Yves AUTHIER, Vincent BAGGIONI, Bruno COUSIN, Yankel FIJALKOW, Lydie LAUNAY

    Face à l’urbanisation croissante de la planète et à la mondialisation qui donnent parfois l’impression d’une homogénéité globale, la comparaison internationale entre villes est devenue un enjeu majeur. Nombre d’organisations publiques et privées classent ainsi les métropoles selon des critères standardisés. Dans le champ académique, la circulation transnationale et les injonctions à l’internationalisation des recherches nourrissent les démarches comparatistes. Mais pourquoi et comment comparer ? Quels sont les avantages, les difficultés, les limites et les pièges de la comparaison ?
    Cet ouvrage réunit une vingtaine de chercheurs en sociologie urbaine, qui pratiquent dans leurs travaux la comparaison internationale. Leurs contributions illustrent en quoi, et à quelles conditions, la comparaison peut permettre de mieux analyser les structures sociospatiales, les processus, les normes et les catégories de pensée. Elles montrent aussi, au-delà de l’approche monographique souvent adoptée dans l’étude des villes, ou en complément de celle-ci, comment différentes façons de comparer permettent de monter en généralité et de développer l’inventivité théorique.