Yankel Fijalkow

L’urbanisme opérationnel m’a donné le goût de l’histoire et j’ai soutenu une thèse sous la direction de Marcel Roncayolo (EHESS), le besoin de transmission m’a conduit à enseigner à l’université en sociologie et en géographie aménagement.

Mes objets de recherche : 1° : Les processus de territorialisation de « la ville qui va mal » : Des îlots insalubres du XXe siècle à la politique de la ville jusqu’à aujourd’hui les politiques des centres bourgs : diagnostics, argumentaires, gouvernance, discours, récits et représentations du renouvellement de la ville notamment sur la gentrification et l’habitat social 2° : La régulation des normes d’habitat. De l’habitat insalubre, à l’habitat indécent jusqu’à l’habitat non durable : des objets macros et micro politiques avec des systèmes de règles et d’injonctions définissant le confort par rapport à des techniques, des conceptions et des pratiques de l’habitat ; face aux mode de vie en évolution des politiques de distribution de l’habitat induisant des vulnérabilités résidentielles. 3° : Histoire de la recherche urbaine

Ouvrages
- Dire la ville c’est faire la ville (dir) aux Presses Universitaires du Septentrion (2017)

- Sociologie du logement, Repères, La Découverte, 128p (2011 et 2014)

- Sociologie des villes, Repères, La Découverte, 128 p. (Cinquième édition revue et augmentée de Sociologie de la ville, 2017)

- Sociologie de la ville, Repères, La Découverte, 128 p. (Nouvelle édition corrigée en 2004)

- La construction des îlots insalubres, Paris 1850-1945. l’Harmattan, Habitat et Sociétés, 272 p. Préface de Marcel Roncayolo (1998)